|
|
|
 
       
 
   
 
 
   
   
 
   
 
 
   
       
 
   
   
   
   
   
 

Quelques mots pour expliquer mon attachement à la lecture à haute voix:


“J’aime les livres lus que l’on écoute le soir à la radio ou dans le balancement d’un train, j’aime aussi la vitalité et l’invention des pièces radiophoniques anglo-saxonnes, j’aime, malgré l’enfance qui s’éloigne, raconter ou écouter une histoire et laisser les inflexions d’une voix guider ma pensée et mon sentiment. Lors d’une lecture, l’imaginaire du spectateur est convoqué, il doit suppléer à la simplicité toute relative de ces quelques voix de comédiens donnant à entendre le texte. Lorsqu’on lit un livre pour soi, les personnages prennent forme dans notre tête, cependant lors de la lecture publique, l’altérité s’en mêle puisque les voix et l’interprétation des lecteurs viennent enrichir et parfois bousculer ces images intimes et personnelles. Il en résulte que ce médium si particulier crée un rapport tout à fait passionnant entre lecteurs et spectateurs. ”

 

Sonia Jacob

 

 

Lectures :

 

Lettres et carnets de Hans et Sophie Scholl
  avec Sonia Jacob et Antoine Soulié
   
Mensonges de femmes de Ludmila Oulitskaia
  avec Safia Al Bagdadi, Sonia Jacob, et Carine Piazzi
   
L'Histoire de l'amour de Nicole Krauss
  avec Sonia Jacob et Ben Zimet
   
J'étais la fille de François Mitterrand de Elsa Flageul
  avec Jean Pierre Darroussin, Elsa Flageul et Sonia Jacob
   
Discussion avec Célia Levi à propos de son livre Les insoumises
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© l'Oreille à Plumes - 2011